Les tendances du marché immobilier en 2024 : quelles opportunités pour les acheteurs et les investisseurs ?

Dans un contexte économique en constante évolution, le secteur immobilier se transforme et offre de nouvelles perspectives pour les acquéreurs et les investisseurs. L’année 2024 semble marquée par plusieurs tendances notables sur le marché immobilier. Quelles sont ces tendances et comment peuvent-elles constituer des opportunités pour ceux qui souhaitent acheter ou investir dans la pierre ? Cet article vous présente quelques éléments de solution.

La progression des logements neufs

Dans la continuité des années précédentes, vous observez une nette augmentation des constructions de logements neufs en 2024. Cette expansion est principalement due à la conjoncture économique favorable ainsi qu’à des mesures gouvernementales incitatives telles que les réductions d’impôts accordées au promoteur haut de gamme et aux acheteurs particuliers.

Cette hausse de l’offre de bien immobilier profite aussi bien aux investisseurs qu’aux acheteurs cherchant leur résidence principale. En effet, les logements neufs présentent plusieurs avantages :

  • Frais de notaire réduits : lorsque vous achetez un logement neuf, les frais de notaire sont généralement inférieurs à ceux d’un achat dans l’ancien, ce qui permet de réaliser des économies substantielles.

 

  • Prestations de qualité : les appartements neufs sont souvent mieux conçus, moins énergivores et répondent aux dernières normes environnementales.

 

  • Des garanties de construction : les promoteurs immobiliers haut de gamme sont tenus de fournir certaines garanties sur le bâti et les équipements (garantie décennale, biennale, etc.), offrant ainsi une meilleure protection pour l’acheteur ou l’investisseur.

Le développement des zones géographiques attractives

Autre tendance marquante en 2024 : l’émergence de nouvelles zones géographiques prisées par les acheteurs et les investisseurs. Conséquence d’un marché immobilier saturé dans les grandes métropoles, la périurbanisation entraîne un engouement croissant pour les villes moyennes et les zones rurales.

Cette diversification géographique offre plusieurs opportunités :

  • Prix d’achat plus attractifs : dans ces zones moins densément peuplées, les prix au mètre carré restent généralement plus abordables qu’en milieu urbain, permettant d’accéder à des surfaces plus importantes pour un budget donné.

 

  • Rentabilité locative intéressante : les villes moyennes offrent également des perspectives de rendement locatif intéressantes, notamment grâce à une demande locative soutenue par le développement des services publics, tels que les transports en commun ou les infrastructures scolaires et sportives.

 

  • Revitalisation des centres-villes : face à la concurrence des centres commerciaux périphériques, certains centres-villes connaissent une phase de reconquête à travers des opérations d’urbanisme. Ces initiatives, soutenues par les collectivités locales et l’État, peuvent constituer des occasions d’investissement attrayantes.

La digitalisation du secteur immobilier

Le développement du numérique impacte également le marché immobilier et modifie les habitudes de consommation tant pour les acheteurs que pour les investisseurs. L’apparition de nouvelles plateformes en ligne facilite aujourd’hui la recherche de biens immobiliers, permettant ainsi de gagner en efficacité et en réactivité.

Cet essor de la digitalisation vient répondre aux besoins des acquéreurs et des investisseurs :

  • Economie de temps : grâce à Internet et aux outils digitaux, il est désormais possible de visiter virtuellement un bien immobilier ou de comparer diverses offres sans nécessiter de déplacement, offrant ainsi un gain de temps significatif.

 

  • Fiabilité des informations : les sites spécialisés centralisent des données fiables et actualisées sur les prix de l’immobilier, les transactions réalisées, les caractéristiques des biens, etc., facilitant ainsi la prise de décision pour les acheteurs et les investisseurs.

 

  • Ouverture sur l’international : la présence digitale permet également d’élargir son champ de recherche à l’étranger, d’étudier les marchés émergents ou de saisir des opportunités d’investissement.

 

  • Nouvelles solutions de financement : les plateformes de crowdfinancing ou de financement participatif proposent désormais de nouvelles formes de prêt immobilier, accessibles aussi bien aux particuliers qu’aux investisseurs professionnels, et permettant de diversifier ses sources de financement.

L’évolution des modes de vie et des aspirations : vers des logements adaptés et évolutifs

Les attentes des ménages en matière de logement évoluent également au fil du temps, influencées par la démographie, l’environnement économique et sociétal. Ainsi, vous observez une demande croissante pour des logements modulables, adaptables et respectueux de l’environnement.

Demande accrue pour les logements intergénérationnels

Face à l’allongement de la durée de vie et au changement des structures familiales, l’appartement intergénérationnel séduit de plus en plus. Il offre une solution polyvalente pour les familles qui souhaitent cohabiter tout en préservant leur indépendance, mais aussi pour les personnes âgées qui veulent continuer à vivre chez elles sans être isolées.

Essor des habitats partagés et solidaires

La colocation et les habitats partagés (co-housing) connaissent un engouement certain auprès des jeunes actifs, des étudiants et même des seniors. Ces nouveaux modes de vie répondent à la fois à des préoccupations économiques, partage des frais de logement et des charges courantes et sociétales, avec une volonté d’échange, de coopération et de solidarité entre les habitants.

La recherche de logements éco-responsables et connectés

Les préoccupations environnementales sont désormais au cœur des projets immobiliers, tant pour les acheteurs que pour les investisseurs. Les constructions basse consommation (BBC), les bâtiments à énergie positive (BEPOS) ou encore les habitats bioclimatiques gagnent en popularité. Par ailleurs, les nouvelles technologies permettent également de créer des logements connectés, offrant un meilleur confort de vie tout en maîtrisant sa consommation d’énergie.

Au vu de ces différentes tendances, l’année 2024 semble riche en opportunités pour ceux qui souhaitent acheter ou investir dans le marché immobilier. La diversification géographique, la montée en puissance du numérique ou encore l’évolution des attentes des ménages laissent entrevoir de belles perspectives d’achat et de création de valeur pour les acteurs du secteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *